Les animaux ont beaucoup à nous apprendre… sur nous même !

Certaines peuplades indigènes savent encore ce que nous avons oublié : nous ne sommes pas séparés de la Nature. Nous faisons tous partie d’une seule vie, qui se manifeste d’innombrables façons dans l’univers.
Et si l’on admet que nous ne faisons qu’UN avec tout ce qui existe, et qu’il n’y a qu’une seule conscience dans l’univers (qui s’exprime à travers une multitude d’êtres et de manifestations différentes)… alors à un niveau plus profond, il n’y a plus ni distance, ni temps, ni espace séparant les êtres, puisqu’il n’y a en réalité qu’un seul esprit à la source de tout ce qui est…

Dès que notre mental cesse son bavardage et que nous accédons au calme intérieur, nous pouvons ouvrir notre coeur et échanger des sensations, des émotions, des images, avec toutes les autres formes de vie – notamment les animaux et les plantes.
Ce dialogue silencieux, d’être à être, s’appelle la communication intuitive. La capacité à communiquer intuitivement fait partie de notre nature, tout comme le fait de voir ou d’entendre.

Pour la retrouver, il suffit de la pratiquer.

Le cerveau humain émet des fréquences qui peuvent être perçues par tous les autres cerveaux instantanément. Ces fréquences sont produites par les pensées et les émotions. De la même façon nous pouvons percevoir les fréquences émises par les animaux.
La communication intuitive peut se faire sous forme de pensées, d’images, d’émotions, ou de sensations, que l’émetteur évoque en lui-même et que le récepteur perçoit à son tour, là encore sous la forme d’images, d’émotions, de sensations… ou encore d’intuitions, c’est-à-dire une connaissance directe et immédiate, sans processus de pensée ou de réflexion préalable.
Les animaux ont la même panoplie d’émotions et de pensées que nous, et ressentent physiquement et émotionnellement toutes sortes de sentiments très variés comme l’amour, l’amitié, la joie, le dévouement, la loyauté, l’entraide, la patience, la compassion, l’accompagnement, la souffrance, la tristesse, la peine, le chagrin, la peur, la jalousie, la colère, l’énervement…

S’ils ne communiquent pas avec un langage verbal complexe comme le nôtre, leur communication n’en est pas moins élaborée pour autant ! Cela dit, tout comme les humains, les animaux diffèrent dans leur sensibilité et dans leurs capacités à communiquer.

Preuves scientifiques de la télépathie animale :
Des chiens qui savent que leur maître va rentrer à la maison sans prévenir, d’autres qui hurlent au moment précis où leur maître meurt, des chats qui se cachent avant un rv chez le véto, ou qui deviennent fous lorsque leur maîtresse accouche, des perroquets qui devinent ce que pense leur maître…
Peut être avez-vous pu observer que votre animal ‘sait’ lorsqu’un de vos proches va rentrer, et montre des signes clairs (se lève brusquement et va à la porte d’entrée en remuant la queue par exemple), parfois plusieurs minutes avant le retour de son maître, et ce même s’il rentre à une heure totalement inhabituelle ?

On a longtemps pensé que c’étaient les capacités sensorielles des animaux, plus affinées que les nôtres (odorat, ouïe, notion du temps, perception des vibrations…) qui leur permettaient de « préssentir » mais des expériences scientifiques, entre autres menées par le Dr Rupert Sheldrake sur plusieurs centaines de chiens/chats et leur maitres ont prouvé que l’animal était bien télépathe car il réagissait à l’intention de son compagnon humain.
Les chiens, laissées seuls au domicile équipé d’une caméra et d’un chronomètre, commençaient à s’agiter dès le moment même ou le maître, (peu importe la distance) décidait dans sa tête de partir (chaque maitre équipé lui aussi de chronomètre et caméra)

Source : http://stopmensonges.com/savoir-ce-que-pensent-les-animaux-grace-a-la-communication-intuitive/