Kookaï

Je vais vous faire part de ce que j’ai vécu tout dernièrement afin de partager avec vous ce que j’ai appris… Ce  qui est sûr, c’est que dans un moment comme celui là, la communication animale m’a été d’un grand réconfort!

 

Dimanche 14 mai 2017, 0h40

Je suis en train de dormir profondément quand soudain, un bruit fort et sourd me tire de mon sommeil. Je sors du lit sans trop comprendre ce qui m’a réveillée et j’enfile mon peignoir pour aller dehors voir ce qu’il se passe.

Je comprends quelques minutes après, que mon voisin vient de retrouver Kookaï, mon chat, mort au milieu de la route.

Coup de poignard dans le cœur, je n’arrive pas à réaliser, j’en ai le souffle coupé… je prie pour que ça ne soit pas lui, je me dit qu’il a confondu avec un autre chat… mais non, c’est vraiment Kookaï… mon Kookaï, mon compagnon depuis 8 ans, il m’avait abandonnée….

Je ne peux plus parler, ma gorge complètement bloquée, je fonds en larmes… je reste près de lui un instant, je lui dis au revoir en lui caressant ses petites pattes et je me connecte avec lui en lui expliquant qu’il vient d’être percuté par une voiture… je lui demande tout de suite d’aller vers la lumière, de ne surtout pas rester ici, je ne voulais pas que ma douleur, qui devenait de plus en plus grande, le retienne ici… Je l’ai remercié pour tous ces moments de bonheur et pour tout ce qu’il m’a apporté en lui souhaitant de faire un beau voyage vers l’autre monde.

Cette nuit là, je n’ai rien dormi, mille images et pensées me venaient à l’esprit, la tristesse, la colère, le manque….  La douleur grandissait en moi sans que j’arrive à l’arrêter. Je ne pouvais pas y croire, c’était tellement soudain… Je me mets en colère contre moi : « Pourquoi je n’ai pas bloqué la chatière ce soir? Et si je l’avais laissé dedans, tout cela ne serait pas arrivé…. »

Plus tard dans l’après-midi, j’étais trop choquée pour arriver à faire une communication moi-même avec lui, alors j’ai fait appel à une amie précieuse qui fait aussi de la communication. Et je ne la remercierai jamais assez pour le message qu’elle m’a transmis!!! J’avais besoin d’être sûr que son âme avait rejoint la lumière… qu’il n’avait pas souffert… j’avais besoin de savoir…

« Quand elle est rentrée en communication avec lui, elle l’a vu en train de monter un chemin plein de couleurs, comme un arc-en-ciel, et elle lui a demandé s’il était d’accord de s’arrêter un instant… je suis tellement heureuse qu’elle ait eu la chance de voir cet instant! Kookaï a expliqué à mon amie que le choc avait été tellement violent et puissant qu’il n’avait pas compris ce qui s’était passé, il n’avait rien senti et se sentait comme encore vivant. Il a compris ce qui venait d’arriver seulement  quand moi aussi je l’ai compris. C’est en ressentant ma douleur qu’il a réalisé qu’il était mort. Kookaï lui a expliqué qu’à l’instant où je me suis connectée à lui, il a tout de suite vu la lumière et que l’amour qui s’en dégageait était si forte, qu’il était impossible pour lui de ne pas monter vers cette lumière. Il m’a demandé de ne pas me mettre la pression, que c’était trop tôt et qu’il reviendrait. Il m’a remercié du fond du cœur pour la vie que je lui ai offerte : une vie de liberté!!! Il lui a aussi dit que la lune de ce jour me donnerai des indications…. »

La lune était en phase gibbeuse, et ce que j’ai ressenti c’est qu’il voulait me faire comprendre le terme « gibbosité », donc « bosse ». J’ai ressenti alors qu’il devait y avoir quelque chose de physique… mais j’y reviendrai plus tard. Pour ce qui est de la vie de liberté, il faut savoir que Kookaï avait 8 ans et qu’il a vécu enfermé dans un appartement jusqu’à l’âge de 4 ans! Et depuis qu’il pouvait aller dehors, il avait beaucoup changé et appréciait grandement le fait de pouvoir sortir comme il le souhaitait. Pour le reste du message, j’ai essayé de comprendre et d’interprêter! Pour moi, quand il me disait que je ne devais pas me mettre la pression, que je devais attendre et qu’il allait revenir, j’ai pensé que je ne devais pas me stresser et prendre mon temps pour rentrer en contact avec lui et qu’il allait revenir dans mes communications quand je serais prête…. mais… c’est en fait tout autre chose!!!

 

Lundi 15 mai, 7h00

 

Une nuit agitée, avec plein de messages… tellement d’informations sont arrivées que j’en avais mal à la tête! Kokaï m’avait transmis tellement de choses! J’ai compris que le bruit qui m’avait réveillé à 00h40 dimanche était en fait le choc de son corps contre la voiture, il m’a montré toute la scène… il m’a montré sa gorge et son foie, plein de kystes… je voulais justement aller chez le vétérinaire faire un contrôle cette semaine car je le trouvais étrange depuis quelques jours, comme enroué et mon ami avait aussi, comme moi, senti une bosse vers son foie… il m’a clairement expliqué que de toute façon, on n’aurait rien pu faire pour lui et que cela aurait été très dur pour moi de devoir prendre une décision et de le voir devenir malade… il m’explique que pour lui c’était bien mieux ainsi et que tout s’était passé au mieux par rapport à ce qu’il aurait dû vivre dans le futur… il me dit qu’il a mille fois préféré vivre en pouvant aller dehors et mourrir à 8 ans que de vivre jusqu’à 15 ans enfermé dans un appart!

Je me sens un peu soulagée… effectivement, son départ a été violent, mais il n’a pas souffert au moins, et je garde de lui une image d’un chat vif et en pleine santé!

 

8h00

Je dois amener son corps chez le vétérinaire… j’appréhende le moment d’aller chercher le carton dans la cabane de jardin…. mais, à ma grande  surprise, je prends ce carton… sans larme… et une petite voix me dit:  » Je ne suis plus dans ce corps, ceci n’est que mon enveloppe terrestre, ce n’est qu’un corps, vide, sans âme » et j’arrive sans peine à l’amener chez mon vétérinaire, qui lui s’occupera du reste. Je pensais arriver en pleures au travail, mais tout s’est bien passé. Certes il me manque et je ressens toujours une grande tristesse, mais les choses sont en train de se modifier… je ressens de plus en plus sa présence, comme s’il me donnait de la force.

 

12hoo

Je n’ai pas très faim alors je me mets derrière mon ordi et je commence à vouloir regarder les refuges qui ont des chats à adopter, pour m’occuper l’esprit, juste pour voir…. même si la douleur est grande, je sais pertinemment que je ne pourrai pas vivre sans chat bien longtemps… mais là, quelque chose se passe! Mon ordi plante complet, plus de connexion internet, plus rien ne marche… et ça m’agace! Et j’entends : « Mais qu’est-ce que je t’ai dit? C’est trop tôt, tu dois attendre! Je reviendrai mais je ne suis pas encore prêt. Tu  dois attendre septembre et fais-toi confiance, tu me trouveras! » Kookaï était quasiment en train de m’engueuler! Il me connaît, je suis plutôt … impatiente! Alors j’ai compris ce qu’il avait voulu dire par « je reviendrai » dans la communication que m’avait transmis mon amie! Il allait pas seulement revenir pour me donner des infos mais revenir vraiment!!!! Il m’explique que sa mission avec moi n’est pas terminée et qu’il doit revenir, mais qu’il a besoin de temps pour prendre des informations. Wahou!!!! Il arrive souvent que des animaux reviennent mais rarement avec les mêmes personnes et apparement il allait en être ainsi! Quel cadeau!!!!

 

La journée se passe et plus le temps avance, plus je ressens mon cœur se libérer de ce poids, je me sens mieux. Je suis rassurée de savoir que ce qui est arrivé est finalement le mieux pour lui, je suis rassurée de savoir qu’il n’a pas souffert, je suis soulagée de savoir qu’il est dans la lumière…

Je me dis que je dois juste être heureuse d’avoir pu partager tous ces moments magnifiques avec lui, je le sens de plus en plus présent près de moi, dans mon cœur et il me donne encore tellement depuis là haut…. Je suis tellement heureuse de lui avoir offert une vie qu’il a appréciée!

Je ne sais pas si je le retrouverai vraiment en septembre, mais je vais suivre ses conseils et je vais me faire confiance, je sais que je saurai quand je le verrai!!!

 

Cette histoire est la mienne, mais je sais que vous aussi qui lisez ces lignes, avez certainement des sentiments très forts pour vos animaux et que certains d’entre vous ont connu la peine et la douleur de les perdre…

 

Ceux qui me connaissent peuvent le confirmer,  mon Kookaï était tout pour moi, mis à part mon chéri, je suis obligée de  le dire sinon, il va être vêxé :-),  et je vous assure que ce départ n’est pas facile et que c’est très dur de ne pas le voir et de ne pas entendre ses miaulements, la maison est tellement vide sans lui…. mais malgré tout l’amour que j’ai pour lui, je suis heureuse d’avoir réussi à regarder au-delà de ma tristesse!!! Car derrière toute cette douleur, j’ai découvert tellement de choses… je comprends encore une fois que rien n’arrive par hasard, tout a un sens… même si son départ est horrible pour moi, je préfère mille fois qu’il soit parti comme ça, sans avoir eu le temps de souffrir plutôt que de le voir s’éteindre gentiment à cause de sa maladie, qui était bien là, même si on ne la voyait pas encore…

 

Les animaux arrivent et repartent à un moment précis de notre vie… sur le moment, quand on vit notre chagrin, on ne le voit pas forcément mais je vous assure que par la suite, vous comprendrez! Vos compagnons vous guideront  différemment et vous apporteront autre chose, quelque chose qu’ils ne peuvent pas nous amener tant qu’ils sont vivants à nos côtés. La tristesse fait parti du processus de deuil, et chacun le vivra différemment, il n’y  a rien de juste ou de faux!

 

Ce que je voulais juste essayer de partager avec vous, c’est que derrière le chagrin, il y a autre chose! Quelque chose qui nous dépasse, quelque chose de plus subtil, qui va au-delà de ce que l’on peut imaginer… Être triste c’est normal, mais votre animal est venu sur terre avec vous pour vous rendre heureux et ils sont tristes de nous voir pleurer après leurs départs, car ce n’est pas ce sentiment là qu’ils veulent nous laisser! Ils vous transmettent tellement depuis là-haut, tellement de force!

 

Grâce à mon ami Kookaï, j’ai compris que la communication est aussi très utile pour accompagner les gens dans leur deuil et Kookaï me montre que j’ai tous les outils pour aider les gens qui vivent cette situation! Je peux les aider avec la communications animale mais aussi avec mes soins sonores et énergétiques! Il va même être l’inspiration pour mes futurs cours de communications animales et mes conférences! C’est comme si toute les pièces du puzzle se mettent en place! Je comprends enfin ce que j’ai entre les mains! Merci Kookaï et merci à vous qui avez pris le temps de me lire, en espérant que mon expérience pourra aider certains d’entre vous!

 

Profitez de l’instant présent, profitez de chaque instant passé avec vos animaux, prenez ce qu’ils vous offrent et soyez heureux de la vie que vous aurez passée avec eux!

 

Repose en paix mon Kookaï et merci pour ton aide et tes messages! Et merci pour tout à ma précieuse amie Eloïse!